Forum

Conjoints des personnes fragiles covid 19

JC76 sam, 21/03/2020 - 10:53 (10) commentaire(s)

Je suis en chimiothérapie et mon épouse travaille au contact du public dans une entreprise ou le télétravail n'est pas possible. Pourquoi les conjoints ne peuvent ils pas bénéficier d' un arrêt de travail afin de ne pas contaminer les personnes fragiles ? La ligue peut elle interpeller le gouvernement à ce sujet ?

atmed sam, 21/03/2020 - 17:04

Bonjour,
Je ferai bien entendu remonter votre remarque au niveau des instances dirigeantes de La Ligue.
Cela étant dit, l'entreprise qui vous emploie doit prendre des dispositions afin de faire respecter les mesures barrières, notamment les distances interindividuelles (au moins 1m) au travail. Ceci afin que votre risque d'être infecté par le coronavirus soit aussi réduit que possible et a priori pas supérieur à celui que vous avez en allant faire vos courses indispensables. De retour chez vous, la première chose à faire est de vous laver les mains, avec du gel hydroalcoolique ou à défaut à l'eau et au savon de Marseille.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

JC76 sam, 21/03/2020 - 17:44

Bonjour,
Merci pour votre retour
J'espère que le lobbying de la Ligue va être efficace .
Cordialement

JC76 dim, 22/03/2020 - 23:45

Bruno Le Maire a indiqué au micro de RTL que les salariés qui habitent avec une personne à risque ont la possibilité de refuser de venir travailler et de rester confinés. « Si les salariés ne se présentent pas, il faut les mettre en chômage partiel ».

Or à ce jour aucun texte ne fait état de cette possibilité.

veronique.k lun, 23/03/2020 - 12:55

Bonjour ,

Vous êtes nombreux sur le forum ou par téléphone à avoir interrogé la Ligue contre le cancer pour connaître les droits des proches de personnes ayant un cancer, lorsque le télétravail n’est pas possible.

Le dispositif dérogatoire des arrêts maladie actuellement mis en place vise à protéger les personnes à risque élevé lorsqu’elles travaillent et, plus spécifiquement en cas de cancer, pour celles qui remplissent les critères fixés par le Haut conseil de la santé public à savoir, celles qui ont une immunodépression notamment liée au traitement.

Afin de limiter au maximum le risque d’infecter son proche lorsqu’il présente ce risque élevé de contamination au covid 19, une intervention de la Ligue auprès de la Caisse nationale d’assurance maladie et du Ministère de la santé est en cours afin d’ouvrir aux proches des personnes concernées le droit au dispositif dérogatoire des arrêts maladie.
Espérons que cette requête soit rapidement entendue.

D’une manière plus générale les conditions relatives à l’accès au chômage partiel doivent faire l’objet d’un décret qui n’est pas encore publié. A suivre donc.

Bien cordialement

JC76 lun, 23/03/2020 - 16:20

Bonjour,
oui espérons que cette requête sera rapidement entendue .
Merci pour votre réponse
Cordialement

JC76 lun, 30/03/2020 - 10:03

Bonjour,
Au bout d'une semaine, vous n'avez toujours pas de réponse à nous apporter ?
Je me demande si La Ligue est vraiment à la hauteur des événements que nous vivons actuellement.
Cordialement

veronique.k lun, 30/03/2020 - 11:08

Bonjour JC 76
La Ligue, ne vous a pas oublié, loin s’en faut !
Le Ministère qui devait se prononcer la semaine dernière a précisé jeudi qu’il interrogeait le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), organisme qui a initialement fixé les critères de risque élevé pour les personnes en ALD .
Le jour même, face au risque de contraction du virus par les proches allant travailler et de contamination du proche « fragile » , un communiqué de presse est parti sous le Logo de France Assos Santé, regroupant plus de 80 associations et dont la Ligue est membre fondateur, afin d’alerter sur l’urgence d’agir.
La Ligue a également relayé son action sur les réseaux sociaux.
Espérons que ces démarches et celles à venir si besoin, puissent rapidement aboutir à un résultat positif.
La Ligue vous remercie de votre confiance.

JC76 mar, 31/03/2020 - 09:56

Bonjour Véronique,
Merci pour ces précisions.
Cependant des questions demeurent : Quand le HCSP va t il donner son avis par exemple ?
Le pic épidémique arrive, c'est maintenant ou jamais.
Je n'ose imaginer le nombre de personnes fragiles infectées par un proche allant travailler depuis que ce dossier "traine" sur le bureau du Ministère.
Je serai en chimio pour 3 jours à partir de demain et j'espère lire sur votre site une bonne nouvelle concernant ce dossier.
Cordialement

veronique.k lun, 06/04/2020 - 18:57

Bonjour JC 76

Je tenais à vous préciser que l'action de la Ligue a porté ses fruits puisque le Ministère a pris la décision suivante :
"La personne qui cohabite avec une personne vulnérable peut, en l’absence de solution de télétravail, solliciter son médecin traitant ou un médecin de ville, qui pourra prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire. L’arrêt peut être prescrit jusqu’au 15 avril et est renouvelable tant que les consignes sanitaires sont maintenues".

C'est une bonne nouvelle que je suis contente de pouvoir partager avec vous et votre épouse.

Sachez que vous pouvez suivre notre actualité sur le Covid-19 sur le site de La Ligue https://www.ligue-cancer.net/article/56384_covid-19-conseils-et-recomman...

Bien cordialement.

JC76 sam, 11/04/2020 - 11:08

Cette information était disponible sur Ameli.fr depuis la semaine dernière et la Ligue n'était même pas au courant. Votre association a fait preuve d'amateurisme dans la gestion de ce dossier. Bien entendu, l'intervention des associations de malades (et pas que la Ligue) a été un plus pour que le dossier aboutisse mais soyez humble...