Forum

J

Chant jeu, 02/04/2020 - 15:15 (1) commentaire(s)

Je suis en maladie depuis fin novembre 2019 pour un cancer du seins chimiothérapie durant 1ans radiothérapie et , opération je suis salariée sur un tps complet a partir de ce moi ci je suis rémunéré par mon employeur que 75* de mon salaire et dans 3mois je ne percevrez plus que 50* de mon salaire mon état de santé et mon traitement ne me permettent pas de reprendre le travaille
Et je ne sais pas comment je vais pallier a mon manque de salaire
Auriez vous des solutions a mon problème
Cordialement

veronique.k ven, 03/04/2020 - 17:15

Bonjour Chant.

Si vous ne percevrez que les Indemnités journalières de la sécurité sociale, soit 50 % de votre salaire comme vous le précisez, c’est probablement parce que votre entreprise n’a pas souscrit de contrat de prévoyance seule source de revenus complémentaires en cas de maladie.

Je vous invite donc à prendre contact avec une assistante sociale, par exemple celle de l’hôpital où vous suivez votre traitement, afin qu’elle vérifie avec vous si d’autres droits sont éventuellement possible.

Par exemple, dès qu’une reprise de votre travail sera possible, à temps partiel pour débuter, vous pourrez demander à bénéficier d’un temps partiel thérapeutique, à mi-temps par exemple. Vos indemnités journalières continueront ainsi à vous être payées en plus du salaire à mi-temps que votre employeur vous versera, soit l’équivalent d’un revenu mensuel complet.

Si cette reprise de travail n’était pas envisageable avant un délai long, d’au moins un an, du fait d’une incapacité importante en lien avec votre cancer et ses traitements, vous pouvez peut-être prétendre à l’AAH (allocation aux adultes handicapés). Pour cela, il faut notamment répondre à des critères médicaux précis dont l'assistante sociale pourra vous parler.

Enfin, une aide ponctuelle peut également être accordée par la Ligue contre le cancer de votre département. Vous trouverez son numéro de téléphone à la rubrique « la Ligue près de chez moi» sur la page d’accueil du site.

Je souhaite que ces informations puissent vous être utiles et vous permettent d’envisager sereinement la poursuite de vos traitements.