Forum

Suivi Cancer et coronavirus

AH94 lun, 27/04/2020 - 10:21 (2) commentaire(s)

Bonjour,
il m'est très difficile d'accepter que mes rendez-vous avec l'oncologue chargé de mon suivi à l'hôpital se passent par téléphone...j'imagine bien que la situation actuelle fait qu'un contact dans un cabinet soit dangereux autant pour le médecin que pour le malade, mais ayant eu à me rendre à l'hôpital chaque jour pour mes séances de radiothérapie, j'ai constaté à ce propos que les mesures de protection (masques et gel) n'ont été prises que très récemment. La situation étant tellement anxiogène en ce moment, je pense ne pas être le seul a avoir besoin de réconfort et d'informations en face à face. D'autre part, ne pensez-vous pas que faisant partie de ce que l'on nomme les personnes à risque nous ne devrions pas avoir droit à au moins un test d'orientation diagnostique (Covid) pour nous et nos proches ?
Bon courage à tous.

atmed lun, 27/04/2020 - 15:06

Bonjour,
Votre frustration du fait de ne pas pouvoir rencontrer votre oncologue en face à face est bien compréhensible. Mais les circonstances sont exceptionnelles et justifient cette distanciation, même dans le soin lorsque le contact physique n'est pas jugé indispensable. Les rendez-vous présentiels sont progressivement rétablis à compter du 11 mai.
Quant au test, le test diagnostique n'est utile qu'en cas de symptomatologie évocatrice tandis que le test permettant d'évaluer le statut immunitaire sera largement disponible dans les prochains jours/semaines.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Rene Delpierre mar, 28/04/2020 - 11:41

On n'envisage pas de tests pour les malades qui suivent un traitement à l'hôpital par contre on propose de tester les 50.000 personnes qui travaillent chez Veolia et ce n'est qu'un exemple. Les malades sont les laissés pour compte. Pas de masques, pas de gel, pas de tests pour eux. Cela est une situation intolérable, aberrante .On nous dit que ce test n'est pas utile comme pour les masques pour nous alors que plus que d'autres pouvons côtoyer des personnes porteurs du virus. On nous raconte des histoires. On n'est plus à une contradiction près en ce moment. Il est temps d'arrêter de nous mentir en cachant ou en niant la réalité