Forum

Chirurgien cancer haut rectum

rhodea mer, 29/04/2020 - 22:36 (5) commentaire(s)

Bonjour,
On m'a diagnostiqué une tumeur au haut rectum, t2n2m0 en mars 2020. Il s'agit de cellules cancéreuses bien différenciées. Je suis en train de suivre un protocole de chimioradiothérapie de 25 séances à Caen avec prises de Xeloda. J'ai 40 ans et je souhaite trouver un chirurgien réputé pour l'éxérèse à proximité de Caen / Argentan / Alençon / Le Mans.
Auriez-vous un chirurgien sûr pour ce type d'opération ?
Merci d'avance

Fralac jeu, 30/04/2020 - 00:03

Bonjour,
En effet, il ne faut clairement pas se tromper car des complications sur l'appareil digestif et c'est des années de galère assurées !
J'en ai un au top mais sur Tours, donc 80 km au sud-est du Mans. C'est sa spécialité et il m'a opéré en 2017 du bas rectum (t3n1) puis une méta hépatique en 2018. Le tout sans aucune complication.
Il s'agit de Marcel Auguste du pôle santé L. de Vinci.
Plus d'infos sur demande.
Bon courage !

rhodea jeu, 30/04/2020 - 10:56

Merci pour cette info. La méta n'a pas été diagnostiqué en 2017 ? vous aviez-eu une échographie du fois en 2017?

En ce qui me concerne, j'ai été surpris du délai diag (début mars) et le début du traitement 20 AVRIL. j'ai trouvé le temps extrêmement long et j'ai eu l'impression de sentir davantage la tumeur au fur et à mesure du temps qui passe. Aujourd'hui la tumeur se fait plus discrète. J'espère que cela est bon signe. Le Xeloda me donne des sensations de douleurs dans le thorax, hier prise de sang et électrocardiogramme, tout est normal ? Avez vous eu ce type de réactions (douleurs thoraciques ?).

merci pour vos réponses

Fralac jeu, 30/04/2020 - 11:44

Bonjour,
Pour répondre à vos questions :
- Non, la méta a été visible (scanner de contrôle) la 1ère fois en juin 2018 alors que j'avais été opéré (proctectomie totale) en sept. 2017 (avec stomie + remise en continuité en mars 2018) pour un cancer diagnostiqué en avril 2017. Les métas arrivent toujours plus tard que le cancer primaire car c'est de la diffusion de cellules dans le corps.
- Oui, j'ai eu une échographie abdominale entre temps (janv. 2018). Résultat : pas d'anomalie, ce qui n'a pas empêché la méta de se développer après (6 mois, comme quoi...) !
- Votre timing est normal : mon cancer a donc été diagnostiqué en avril 2017 et je n'ai commencé la rt + xeloda que 2 mois après (début juin).
- J'ai eu moi aussi un électrocardiogramme mais c'était en préambule de mon opération majeure (sept 2017).
Pour le Xeloda, je l'ai très bien supporté : un peu de fatigue avec de rares nausées et de très rares vomissements (sur la fin).
Vous ne précisez pas la taille de votre tumeur mais je pense que quand vous la sentiez, c'était plus une impression qu'autre chose. La mienne faisait 3 cm et était à 5 cm de la marge anale (après rt) et je ne la sentais pas...
De plus, pour votre rt, juste un conseil : trouvez un coupeur de feu ! Car moi, la dernière semaine, j'ai pris cher au niveau de la douleur ! Mais moi, c'était le bas rectum et pas le haut (et bien que ce tuyau ne fasse que 20 cm, la différence est parait-il importante).
Si cela peut vous rassurer, un cancer du haut rectum bien opéré laisse de très rares séquelles gênantes, alors renseignez-vous bien avant, on opère qu'une seule fois !
Bon courage !

rhodea ven, 01/05/2020 - 10:59

Bonjour,

La tumeur est sur l'IRM de 26 mm.

Depuis votre opération de la métastase, le bilan est-il bon ?

Avez-vous repris le travail entre la rt chimio et l'opération ?

Merci pour vos réponses et votre soutien.

Fralac ven, 01/05/2020 - 11:30

Bonjour,
Je ne suis clairement pas spécialiste mais avec 26 mm, c'est étonnant que vous sentiez la tumeur, mais bon chaque cas est différent. C'est aussi peut-être dans la tête ...
Pour ma méta, elle a donc été reséquée R0 (le top !) en sept 2018. Elle faisait 2x2 cm et le chir a enlevé 6x6 cm pour les marges de sécurité. J'ai ensuite fini ma chimio au folfiri jusqu'en déc 2018.
Depuis, j'ai un scan de contrôle tous les 3 puis 4 mois (le prochain lundi 4 mai !) et tout est nickel, y compris les prises de sang.
Les métas sont quelque chose de courant, le tout est qu'il n'y en est pas trop et surtout, qu'elles soient résécables R0.
Pour le travail, j'ai l'énorme chance d'avoir des managers très compréhensifs donc je ne me suis jamais officiellement arrêté, j'ai juste travaillé à mon rythme durant les moments pas faciles, quitte à m'arrêter complètement quelques heures ou demi-journées (home working).
Avec le recul que j'ai, j'estime que j'ai été (et suis) suivi par une équipe au top (onco et chirurgien) et c'est je pense, super important pour que le moral et la confiance soient au rendez-vous.
Bon courage !