Forum

Cancer du rectum et choc septique

CécileF jeu, 21/05/2020 - 10:04 (2) commentaire(s)

Bonjour,
Je suis complètement perdue et ne comprend plus ce qu'il se passe.
On a décelé à mon père un cancer du colon début mars 2020 : cancer colorectal avec métastase hépatique. L'oncologue disait à mon père qu'il pourrait vivre normalement avec sa chimio, ce qui ne s'est absolument pas avéré. Le confinement et la distance n'ont probablement pas aidé à la prise en charge de mon père...
Mon père a subi trois chimiothérapies, après la troisième, une transfusion a été réalisée. A la deuxième poche de sang, il s'est senti extrêmement mal et a été hospitalisé pendant quelques jours. Suite à cette transfusion l'état de mon père s'est dégradé. Il a commencé à souffrir horriblement, n'arrivait plus à marcher, se nourrissait à peine et rendait beaucoup. Les médecins ont été appelés, on nous a dit c'est normal, c'est la chimio, ... Pas possible de donner plus d'antidouleurs, la dose de morphine en patch est déjà élevée, ... Ce week-end, la situation s'est encore dégradée, ma mère a eu un mal fou à obtenir que l'on vienne le chercher (merci au COVID). Mon père est parti lundi matin à l’hôpital (initialement le but était sa 4° chimio), nous avons appris lundi qu'il avait une infection et que son état était plus grave que ce qu'il pensait ... Il a été opéré résultat : "la paroi de la tumeur s'est fissurée", les muscles proches sont atteints, de multiples abcès et il est en choc septique. J'ai eu son chirurgien au téléphone mardi matin, on m’annonçait une atteinte pour sa vie à court et moyen termes (voir la journée même) et la nécessité de le mettre sous dopamine pour que son cœur "tienne". Le traitement curatif est abandonné. On m'a demandé mon accord sur le fait d'éviter toute forme de traitement invasif. J'ai demandé que mon père puisse partir en douceur (je comprends que ca puisse choquer mais mon papa ne comprend pas que l'on puisse insister quand le corps "lâche", nous avons eu beaucoup d'échanges sur ce sujet avant sa maladie). Hier, ils ont commencé à diminuer la noradrénaline et à remettre et de nouveau ils re-diminuent. On me dit "il va bien", "il est stable". Je n'ai que les infirmières de l'unité de soins continus. Pas de médecins. On considère que je les ai vu mardi : c'est trop tôt, donc aujourd'hui (mais non c'est férié), peut être demain?
Cette situation est insoutenable, aujourd'hui on l'a eu au téléphone, il parlait "bien" sans délirer, hier ses propos étaient totalement incohérents.
Ma maman tient à coup d'antidépresseurs, nous nous sommes préparés au pire, mais qu'elle est la suite? Peut-on avoir un espoir qu'il se rétablisse, sachant que pour son cancer on nous a dit que ça ne serait plus possible. S'il se rétablit, dans quelles conditions? Quand? Avec le COVID, nous ne pouvons le voir qu’exceptionnellement. En gros, s'il part on sera prévenu mais sinon, nous n'avons pas le droit.
Peut être quelqu'un ici trouvera ce message et me dira ce qu'il en pense, en fonction de son expérience, de ce qu'il a lui même vécu.
Merci

atmed jeu, 21/05/2020 - 11:34

Bonjour Cécile,
Votre désarroi est bien compréhensible et j'aimerais pouvoir vous aider en vous apportant des explications. Mais seul un médecin ayant accès au dossier médical de votre père et connaissant sa situation de manière très précise pourra répondre à vos questions.
La seule chose que je puisse dire, c'est qu'un choc septique peut fort heureusement être surmonté, avec un retour à la situation antérieure à ce choc. En revanche, je ne peux rien dire à propos de ce cancer dont je ne connais pas l'étendue.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Ns sam, 23/05/2020 - 01:56

Bonjour ma mère a fait un choc septique en janvier après une occlusion intestinale suite a une opération de labaltion de l'estomac suite au cancer decouvert. C'est une situation très dure vous inquetez c est normal ma mère est rester trois en réanimation sortie dans un état pitoyable mais grâce a dieu sa a mis temps a sa sortie elle remarche refait sa vie c'était pas gagner on m'avait annoncer qu'elle devait mourrir trois fois tout était partie en vrille total trois de réanimation c'est sur elle c'est battue déjà le cancer l'avais affaibli mais là ce dernier truc aussi mais sachez que ma mère a eu une transfusion et tt est partie de la elle avait dis a l'infirmière je me sent mal n'a pas écouter a une heure du matin arrêt cardiaque la total jappel savoir sa nuit c'est passée cmt et mon dit elle a fait un arret cardiaque après on m'a dit cancer bactérie Infection elle a rien du tout c'est remise j'ai eu bcp de mal a la remettre sur pied avec des moments où elle se laisser mourrir heureusement elle sortie deux jour avant le confinement garder espoir sa va être dur très dur mais il va s'en sortir il vont lui donner bcp d'antibiotiques ect et de drogue ramoner la tension faut qu'il mange pour pa perdre bcp limiter la casse bon courage