Forum

E.P.O. et Paclitaxel

BellaP mer, 15/07/2020 - 15:33 (2) commentaire(s)

Bonjour,
Je suis atteinte d'un cancer du sein (triple négatif de grade 3, Ki 67 : 75 % pas d'embole, tumeur de 22 mm sans métastases). J'ai déjà reçu 4 cures d'épirubicine cyclophosphamide, et déjà 6 cures de paclitaxel (avant 6 autres de paclitaxel, qui devraient être suivies d'une tumorectomie + GS et d'une radiothérapie).
La semaine dernière, l'interne de hospital de jour m'a donné une ordonnance pour de l'EPO parce que je suis anémiée depuis un moment. J'ai donc fait faire une injection d'aranesp 500 la semaine dernière. Mais hier, lors de mon rdv avec mon oncologue, celle-ci a eut l'air très mécontente de cette injection, m'expliquant qu'on ne donnait d'EPO qu'à des femmes qui présentaient un cancer à un stade avancé, ce qui n'est pas mon cas. Je l'ai sentie préoccupée par cette injection et depuis cela me stresse. Quelqu'un saurait-il quels sont les risquent associés à cette injection ? Interfère-elle avec le cancer ? Avec le traitement ?
Par avance merci.
Bella

atmed mer, 15/07/2020 - 16:48

Bonjour Bella,
Il m'est difficile d'interpréter la réaction que vous avez perçue chez votre oncologue, sans doute faudrait-il que vous lui posiez directement la question. Je vais néanmoins me hasarder à faire une hypothèse : un médicament ne doit être administré que quand il est nécessaire, pour la bonne raison qu'aucun médicament n'est anodin et qu'en conséquence les bénéfices attendus avec sa prescription doivent l'emporter sur les inconvénients possibles. Or l'EPO, tout comme un cancer, peut favoriser la constitution d'un thrombus (caillot de sang). Sans doute cette oncologue a-t-elle estimé que cette injection d'EPO n'était pas vraiment nécessaire au regard du risque, certes faible, de thrombus.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

BellaP mer, 15/07/2020 - 18:22

Bonjour Docteur et merci de votre réponse.
J'ai bien sûr posé la question, mais la seule réponse a été "car on ne prescrit de l'EPO qu'aux femmes qui présentent un cancer à un stade avancé", ce qui n'est pas une réponse à la question "pourquoi".
Je souhaitais un avis neutre, car il m'a semblé qu'elle cherchais à couvrir son interne (qui m'avait donné l’ordonnance d'EPO en disant que mon oncologue était au courant et OK, ce qui était un mensonge et a entrainé la perte de confiance en mon équipe médicale), merci de me l'avoir donné.
J'en parlerais quand même à l'interne.

Bella