Forum

Cancer du pancréas

LaurentD ven, 07/08/2020 - 00:52 (6) commentaire(s)

Bonsoir,
Je viens avec quelques interrogations. Mi juillet, mon père m'a annoncé qu'à la suite d'examens (scanner et prise de sang à priori) on lui a diagnostiqué un cancer du pancréas métastasé au foie ; un diagnostique dont il attend encore la confirmation définitive parce qu'il manquait les résultats de la biopsie, mais le médecin qui a commenté les premiers examens n'a semble-t-il pas laissé beaucoup de place au doute. Son médecin traitant en revanche lui a redonné un peu d'espoir en lui disant que pour lui, il n'était pas clair qu'il y ait un cancer. Bref.
Le 27 juillet a eu lieu la réunion de concertation pluridisciplinaire ; le rendez-vous avec le médecin qui suivra mon père - et qui pourra nous dire plus exactement ce dont il souffre ainsi que le protocole proposé - n'aura lieu que la semaine prochaine, soit plus d'un mois après le premier diagnostique posé.
Il y avait eu des signes avant-coureurs. Cela fait depuis septembre au moins qu'il se plaint de troubles intestinaux et d'une fatigue persistante, à tel point qu'il a dû renoncer à venir chez nous à Noël dernier. Lorsque nous l'avons revu début mars, il avait perdu 20kg en deux mois (entre décembre et janvier je suppose ; nous habitons à plus de 300km, on ne le voit que par période). Son médecin traitant lui avait donné des médicaments pour essayer de traiter sa diarrhée persistante ("persistante" c'est le mot : c'est en mois que ça se compte maintenant), mais ne s'était pas ému de la perte de poids. Nous lui avons suggéré d'aller voir un spécialiste mais ce qui a finalement donné lieu a des examens plus poussés c'est une hospitalisation aux urgences pour un tout autre problème.
Sincèrement, je suis un peu décontenancé par ce suivi médical mais je reconnais volontiers n'avoir aucune idée de ce qui peut être attendu ou non. Ainsi :
- Est-il normal que le médecin traitant, en constatant une telle perte de poids en début d'année, ne lui ait pas fait faire d'examens complémentaires ? De même, comment comprendre qu'un médecin annonce à mon père un cancer du pancréas et que son médecin traitant revienne sur le diagnostique ?
- Est-il normal qu'un mois entier s'écoule entre un premier diagnostique d'une telle gravité et son éventuelle confirmation ?
Mon père vit les choses au jour le jour et nous nous sommes jusqu'ici contentés de bien profiter du temps que nous avions ensemble, ne sachant pas trop ce que nous réserve l'avenir. Néanmoins je trouve qu'une telle attente pourrait légitimement être mal vécue ; quant au médecin traitant, de là où je me trouve il me semble pour le moins léger.
J'en saurai plus la semaine prochaine, mais je dois dire que tout cela me surprend. J'espère qu'une fois sur les rails d'un protocole de soin les informations seront plus claires.
Merci de m'avoir lu jusqu'ici !

atmed ven, 07/08/2020 - 09:52

Bonjour Laurent,
Il est toujours délicat pour un médecin de commenter un "cas" sans avoir accès au dossier médical et sans pouvoir examiner le patient. Néanmoins, je suis d'accord avec un point : une perte de poids de 20 kg chez un homme se plaignant de troubles digestifs est une situation justifiant, sans délai, des examens complémentaires.
D'autre part, il est effectivement surprenant qu'un médecin traitant remette en cause un diagnostic de cancer du pancréas métastasé au foie si ce diagnostic a été posé par un médecin spécialiste. D'une part ce diagnostic peut expliquer la perte de poids et les troubles digestifs, d'autre part ce diagnostic a certainement été posé sur la base d'éléments probants. Et a priori, il ne manque que les résultats de l'analyse des biopsies pour définir le protocole de soins. Cette analyse peut prendre 2 ou 3 semaines, rarement plus. J'imagine donc que ce protocole de soins devrait être défini très prochainement.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

LaurentD ven, 07/08/2020 - 22:22

Bonsoir Docteur Marceau,
Merci pour cette réponse claire et rapide. Je comprends tout à fait la difficulté de commenter une situation à distance.
Votre réponse m'incite en tout cas à essayer de suivre de plus près sa situation médicale.
Bien cordialement,
Laurent.

Laly974 dim, 16/08/2020 - 04:13

Bonjour, hélas moi aussi je trouve les délais longs. On a diagnostiqué un cancer de pancréas à ma maman. Ca a commence par une perte de poids depuis deux ans que son médecin traitant trouvait normal à cause de son âge et de ce fameux calcul de l’ iMC ou enfin après avoir toute une vie essayer de perdre du poids ma mère y arrivait sans difficultés et entrait enfin dans les cases de la normalité ! Moi je trouvais cela bizarre de perdre comme ça sans efforts mais après des analyses de sang et du marqueur tumoral CA tout était normal. Je l’ai incité à revoir son médecin traitant quand elle a commencé à perdre un kilo par semaine alors qu’elle mangeait plutôt bien. C’est la qu’enfin elle a été orienté vers un médecin gastro qui lui a demandé de faire un scanner puis une echoendoscopie et la le verdict est tombé! Cancer à la tête du pancréas non opérable car cela a touché la veine mésentérique. Ensuite l’attente est pour nous très longue entre la réunion pluridisciplinaire et le début de la chimiothérapie c’est seulement un mois après le verdict que la chimiothérapie a commencé! J’étais très en colère contre son médecin traitant qui n’a au final pas répondu aux appels lancés par ma mère ya deux ans concernant sa perte de poids et je me dis que si cela avait été pris plus au sérieux on aurait peut être pu éviter la chimiothérapie et ma mère être opérable . Aujourd’hui a cause de la chimiothérapie elle n’arrive plus à manger correctement. Elle perd deux kilos à chaque cure et elle n’est qu’à sa 3 eme! Moi qui l’accompagne j’essaie de rester positive mais c’est très dure parfois quand on voit la personne dépérir. Elle doit bientôt refaire un scanner pour voir l’évolution du cancer alors on croise les doigts! Foutu maladie cette année 2020 je ne l’oublierai pas!

LaurentD dim, 16/08/2020 - 23:44

Bonsoir Laly,
Je suis désolé pour votre maman. J'entends votre colère ; vous pensez probablement qu'un meilleur diagnostique il y a deux ans, ou un meilleur suivi depuis, aurait permis de détecter son cancer beaucoup plus tôt. En même temps, je me demande si sa perte de poids débutée il y a deux ans pouvait vraiment être en rapport avec le cancer du pancréas qu'elle vit aujourd'hui, surtout si des analyses de sang n'ont rien montré d'anormal à l'époque ; deux ans, ça me parait très long. Dans le cas de mon père sa perte de poids a été brutale (20kg en 2 mois), ce qui correspond plutôt aux 2 kilos par semaine que vous décrivez et qui vous ont finalement à nouveau alerté, à juste titre. J'ai l'impression que vous avez réagit aussi tôt qu'il était possible de le faire, mais je comprends votre désarroi.
De mon côté, tant mon père que le médecin traitant ont tardé à réagir (bon... le médecin traitant on attend toujours qu'il réagisse) ; les examens que mon père a fait en juin aurait largement pu être faits en février ou mars suite à sa perte de poids. Mais bon, on ne refait pas l'histoire, même si je pense qu'un jour viendra où j'irai dire deux mots à son médecin traitant qui n'a su voir qu'un problème de diarrhée et n'a surtout pas su imaginer autre chose. En attendant, j'en cherche un autre pour le suivi de la chimio.
Nous avons eu cette semaine le rendez-vous avec l'oncologue, qui a confirmé ce qu'on savait déjà. Mon père va donc commencer la chimio à la fin du mois. On se prépare maintenant à entrer dans l'inconnu, en sachant à peu près où l'on va mais pas grand chose du chemin par lequel il va falloir passer.

Laly974 dim, 23/08/2020 - 14:13

Bonjour Laurent, oui comme vous le dites on ne peut pas refaire l’histoire et aujourd’hui il faut avancer avec les cartes que l’on a dans les mains si je peux m’exprimer ainsi. Je vous souhaite du courage également pour ce parcours du combattant votre père aura besoin de soutien. Ma mère entame sa 4 eme cure demain et on sait que la semaine va être très dure. Je l’accompagne mais c’est dur mentalement. C’est l’inconnu, l’inquiétude et l’attente des résultats , la peur la déprime plein de sentiments mélangés qui minent le moral . Et face à tout cela faut rester forte pour soutenir notre proche! Bon courage à votre père mais à vous aussi, le combat ne fait que commencer!

Nadouchka mer, 02/09/2020 - 05:28

Bonjour,lorsque le diagnostic est posé, on entre dans l inconnu comme vous le dites ...mon mari a été diagnostiqué mi Mai d une tumeur au pancréas... il vient de finir ses 6 cures de chimio.Il est agé de 60 ans et ma foi à part la 1ere cure le reste s est plutot bien passé.La 1ere a été synonyme d acceptation de la maladie et de sevrage aussi du tabac ! Pendant le traitement , le malade se retrouve au milieu d autres malades ,parfois tres jeunes ,parfois plus vieux et celà aide à l acceptation de son état. Apres ses 6 cures de chimio, il a passé un scanner et commence une serie de seances de radiotherapie car un vaisseau commun avec le foie n est pas bien visible au scanner .Chaque cancer est different ,j espere que tout va bien se passer pour vous ;les medecins savent ce qu ils font mais votre role à vous est primordial : soyez vigilant pour son alimentation... Beaucoup de jus de fruits(faits maisons ne serait ce qu un fruit pressé par jour) et de legumes aussi jus de betterave , beaucoup de graines dans les salades par exemples (sesame,graines de lin) et plusieurs repas par jour en petites quantité! et si les nausées sont fortes ,le jus de citron sur les aliments c est miraculeux!! Pour les brulures d estomac du bon vieux bicarbonate de soude fera tres tres bien l affaire !! c est une organisation mais grace à ces methode il va reprendre du poil de la bete .Accompagner un malade est aussi une épreuve, c est essayer d alléger son quotidien mais aussi de surtout le porte et le supporter ; ) Beaucoup de courage à vous Laly974 et LaurentD et merci , à travers vos commentaires je comprends ce que ressentent mes enfants ...