Forum

Complication radiothérapie

Dom's ven, 01/10/2021 - 14:23 (1) commentaire(s)

Bonjour,
J'ai été diagnostiquée d'un cancer du sein gauche en mars , carcinome canalaire in situ de haut grade avec Comédonécrose et microcalcifications de 51mm de grand axe , HER2 positif (récepteur hormonaux négatifs ) , surexprimé KI 70% .
Depuis , j'ai subi 3 biopsies (très éprouvantes) , puis 2 opérations ( la 1ère une zonectomie avec oncoplastie ) et une 2è ( reprise de berge) . J'ai "échappé" à la masectomie totale jusqu'au bout alors que cela m'était évoqué à chaque fois et que je m'y étais préparée. Je remercie vraiment toute l'équipe de Gauducheau qui a tt fait pour le mieux et avec qui les contacts humains sont chaleureux et respectueux . Cela aide à tt supporter.
J'ai des douleurs neuropathiques depuis, et suis suivi en consultation "douleur": Pouvez vous témoigner à propos de cette sensation d'étau, entre autres, que l'on ressent suite à la chirurgie : cela dure til longtemps?
Je viens de terminer par ailleurs les 25 séances de radiothérapie . Elle m'ont déclenchées , dès la fin de la 1ère semaine des complications : violentes douleurs qui se sont avérées, in fine , être une péricardite et un épenchement pleural dûs aux rayons. Très fatiguée par le traitement et la douleur , je crains les séquelles et que cela ralentisse ma faculté à retrouver toutes mes capacités physiques d'avant . Il semblerait que cela soit peu fréquent . Y a t il des témoignages à ce sujet ? Merci pour vos retours et plein de courage à toutes pour faire face à ces épreuves qui jour après jour bousculent : fragile et forte en même temps !

Jura01 ven, 01/10/2021 - 20:27

Bonsoir Dom's,

Comme vous: j'ai des douleurs neuropathiques suite à ma mastectomie totale de mon sein gauche en 2015 . (l'oncologue chimio qui me suis m'a avoué que la plupart de ses malades opérés souffraient )..
Comme vous: j'ai eu une péricardite suite aux mammographies.
Ayant subi la maladie de Hodgkin en 1987 avec de la radiothérapie entre le coeur et les poumons qui m'a déclenché des lésions coronariennes, un cancer de la thyroïde, un lymphome cutané et mes cancers du sein radio-induits.
Refusant de me droguer, il n'y a que le sport qui me permet de vivre normalement en supportant la douleur.
Sportez-vous bien pour "octobre rose"