Forum

Lorsque le traitement est pire que le mal

Jura01 mar, 19/04/2022 - 20:29 (2) commentaire(s)

Bonjour à toutes et à tous,
J'ai les séquelles et complications à long terme de la maladie de Hodgkin dont les traitements m'ont provoqué un cancer de la thyroïde radio-induit + 2 cancers cutanés radio-induits incurables + cancer du sein radio-induit incurable + ostéo radionécrose des côtes incurable + des lésions coronariennes radio-induites qui m'ont , une nouvelle fois, envoyées aux urgences pour un infarctus du myocarde radio-induit le 10 avril 2022 dont je suis sortie 2 jours après m' avoir débouché la moitié des coronaires obstruées par des caillots sanguins et posé des stents, actuellement au nombre de 7 ( je suis montée sur ressors ) J'ai rendez-vous le 5 mai 2022 avec le même angiologue pour finir le travail que j'appréhende par la brutalité de celui-ci qui n'a pas tenu compte de mes antécédents m'interdisant de parler alors que cette opération se passe sans anesthésie . Le sport m'a aidé à surmonter cette épreuve et à mon retour j'ai nettoyé la maison à fond, j'ai taillé mes arbustes, j'ai tondu 1800m² de terrain et j'ai fait plusieurs balades en montagne , et, comme vous l'aurez compris j'ai de l'énergie radioactive.....
Sportez-vous bien Sabine.

rob mar, 19/04/2022 - 23:15

Bonsoir Sabine,
éh finalement tu vas finir en centrale nucléaire a ce rythme là !!!!!!!!!!!!!!!!!
Quel courage et quel énergie radioactive débordante a revendre et bien sûr au travers de tes posts on l'a bien compris que le sport est un allié primordial pour toi,mais je dois avouer qu'il faut quand même avoir une patate d'enfer pour gérer tout çà,chapeau mdam !!!!!!!
bonne nuit et sporte toi bien également.

http://ange0259.a.n.pic.centerblog.net/5271f3cf.jpg

Jura01 mer, 20/04/2022 - 19:27

Bonjour Rob,
Je vous remercie pour votre photo représentant ma région.
Je n'ai pas vraiment du courage mais j'ai de la souffrance et l'instinct de survie qui me pousse à me bouger avec "la rage" pour supporter l'insupportable qu'on nous afflige. Le surnom de SOUFFRANT serait mieux approprié au surnom de PATIENT que je trouve incorrect. Vous connaissez la souffrance et vos sorties en kayac et autres vous aide à mieux la supporter.
Les anti-douleurs sont cardio-toxiques d'où la mortalité d'amis souffrants qui ne me donne pas envie d'y toucher.
Je suis toujours vivante et regarde pour aller "m'envoyer en l'air" en montgolfière.
Sportez-vous bien.