Mon enfer

1 commentaire
Image profil par défaut
Maubois

Bonjour,

En décembre 2020, on m’a diagnostiqué un cancer de la prostate. Cancer localisé sur un quart, mais agressif. Prostatectomie radicale en mai 2021, avec récidive précoce en juillet. En décembre 2021, attaque d’une double hormonothérapie et un mois plus tard radiothérapie de 7 semaines. Depuis, rectite radique avec coagulation à l’argon, pose d’un sphincter urinaire artificiel en intra caverneux , cystite radique avec 8 semaines de caisson hyperbare. Maintenant je souffre d’une atteinte des nerfs et notamment du nerf pudendale qui va nécessiter 3 infiltrations avant d’envisager une chirurgie. J’ai également une atrophie de la verge certainement due à une atteinte des nerfs soit lors de l’opération soit lors de la radiothérapie. J’ai également l’urètre et le sphincter strié qui sont morts.

Mais pour mes médecins, tout va bien puisque je suis en vie.

Si vous avez des expériences identiques à partager ou des conseils, je suis tout ouïe.

Cordialement, Maubois

Image profil par défaut
Maubois

C’est encore moi. J’ai fais le tri dans mes documents et je me suis aperçu que je n’avais pas de PPS ni de PPAC, qui sont des documents opposables. Quelle est la responsabilité du CHU dans la non fourniture de ces documents essentiels pour le suivi d’un .patient ?

Mon chirurgien ayant quitté l’hôpital l’année dernière, aucun médecin référent ne m’a été réaffecté et donc plus aucun contrôle ni surveillance.

Cela est il déjà arrivé à quelqu’un ?

Merci pour vos témoignages.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire ou lancer une nouvelle discussion vous aurez besoin de vous connecter ou de créer un compte.

Les intervenants du forum

derreumauxl
Camille Flavigny
Chargée de mission Droits des personnes
Dr A.Marceau
Médecin, chargé des questions médicales
Conseiller technique Aidea
Accompagner pour emprunter
Back to top

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez l’actualité de la Ligue.