TÉMOIGNAGES HORMONOTHÉRAPIE PROSTATIQUE et EFFETS SECONDAIRES (Libido...)

4 commentaires
Image profil par défaut
Lucio

Je recherche des témoignages de personnes ayant suivi un traitement hormonal Anti-Androgénique et d'analogue de la LH-RH et de personnes vivant avec celles-ci pour échanger sur les effets secondaires de ces traitement hormonaux et notamment sur la baisse (ou suppression) de la libido et comment vivre avec. Car cela m'inquiète un peu avant de débuter le traitement, même si ce n'est peut-être pas le plus important. Merci d'avance pour votre "retour d'expérience"

Moufette

Bonjour,
Je suis une femme et je suis sous analogue de la LH-RH pour un cancer du sein. L'infirmière qui vient me faire les injections m'a dit qu'elle avait + l'habitude de les faire à des hommes pour cancer de la prostate. Bref.
La libido c'est pas trop ça, mais en même temps je suis sous chimio donc c'est pas trop ça non plus. On s'en est accommodés avec mon conjoint,il a ses préoccupations aussi et on se dit que ça reviendra.
Ce qui me gêne le + ce sont les bouffées de chaleur la nuit, mais peut-être pour les hommes c'est différent.
Bon courage à vous,

Souricette

Bonjour Lucio, j'ai juste envie de vous dire que dès lors que l'on rentre dans ce système de traitement pour le cancer, chimio ou pas, il me semble que la libido c'est plus trop ça, tout simplement parce qu'on n'a pas franchement la tête à ça, même si, je vous l'accorde, c'est quand même plus rigolo que l'Inspecteur Derrick à la télé ! Le moral n'est pas toujours au rdv, le conjoint est parfois un peu déboussolé et perd, lui aussi, l'envie, les effets secondaires, plus ou moins importants sont là, alors on est un peu en perte de vitesse. Par contre, quand l'amour et la tendresse sont au rendez-vous, c'est énorme. Peut-être faut-il considérer cette maladie comme une mise entre parenthèses, et se focaliser sur l'objectif premier qui est de guérir. Après, quand on a passé le plus dur, les sensations, les envies reviennent, un peu comme quand on reprend la course à pied après une blessure. On ne court pas tout se suite un marathon mais on est content d'arriver à faire encore des footings !

Image profil par défaut
tipi

Bonsoir Luc,
J'ai eu une prostatectomie radicale suivie d'une radiothérapie de rattrapage couplée a une hormonothérapie de 6 mois en 2019.
J'ai bien supporté cette hormonothérapie, libido en baisse et plus d'érection, mais cela revient avec le temps (6mois environ après la fin du traitement).
Pas de bouffée de chaleur, ni de fatigue ou de prise de poids.
Seule l'injection (1 tous les 3 mois) est un peu douloureuse avec une boule dure sur la cuisse pendant quelques semaines.
Bon courage.

Image profil par défaut
Claude01

[quote=tipi]<p>Bonsoir Luc,<br />
J'ai eu une prostatectomie radicale suivie d'une radiothérapie de rattrapage couplée a une hormonothérapie de 6 mois en 2019.<br />
J'ai bien supporté cette hormonothérapie, libido en baisse et plus d'érection, mais cela revient avec le temps (6mois environ après la fin du traitement).<br />
Pas de bouffée de chaleur, ni de fatigue ou de prise de poids.<br />
Seule l'injection (1 tous les 3 mois) est un peu douloureuse avec une boule dure sur la cuisse pendant quelques semaines.<br />
Bon courage.</p>[/quote]

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire ou lancer une nouvelle discussion vous aurez besoin de vous connecter ou de créer un compte.

Les intervenants du forum

derreumauxl
Camille Flavigny
Chargée de mission Droits des personnes
Dr A.Marceau
Médecin, chargé des questions médicales
Conseiller technique Aidea
Accompagner pour emprunter
Back to top

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez l’actualité de la Ligue.