Mammographie ACR3... l’incertitude

3 commentaires
Image profil par défaut
Valulu

Bonjour,
Je suis une femme de bientôt 42 ans sans enfant.
Vendredi dernier je suis allée chez mon médecin traitant pour faire un bilan. En effet je me sens fatiguée, moralement c’est plutôt bas et j’ai perdu beaucoup de poids (dont 10% de mon poids en 2 mois et demi et aujourd’hui je suis plutôt maigre) L’année 2020 a été une année très compliquée : dépression par rapport au travail, hystérectomie par laparotomie avec complications et un retour au travail semé d’embûches. Je me suis dit qu’il n’y avait rien d’étonnant à ce que je sois fatiguée.
Ma dernière mammographie datant de 2 ans mon médecin m’en prescrit une. J’y suis donc allée mardi soir et j’en suis ressortie totalement perdue.
Ayant les seins denses le radiologue me fait passer une échographie. A peine avait-il commencé qu’il me dit il y a un nodule mais il est benin. Je lui demande donc à quoi il peut être sûr qu’il est benin et il me répond qu’il en a l’aspect, qu’il prévoit un contrôle dans 4 mois et que si à ce moment là il a évolué il sera toujours temps de faire des examens complémentaires. Sur son compte rendu il a indiqué : « un petit nodule supramamelonnaire ovalaire hypoéchogène non atténuant de 8 mm de grand axe craniocaudal de 6,5 mm de diamètre transversal et 4,5 mm de diamètre antéropostérieur, tout à fait évocateur d’un fibroadenome. Sein gauche classé ACR3 avec probable fibroadenome à contrôler dans 4 mois ».
Si je comprends bien il y a de fortes chances que ce soit benin. Mais il y a aussi un petit risque que ce soit malin. Dans ce cas pourquoi ne pas faire d’examens complémentaires dès maintenant. Pourquoi attendre 4 mois avec le risque que ce soit malin et que ça s’aggrave. Comment vivre pendant ces 4 mois avec cette angoisse ? Je me sens totalement abandonnée et j’ai peur car en plus de ce nodule il y a cette perte de poids et cette fatigue. Et j’ai le sentiment que les médecins s’en fichent. Faut-il que je me batte pour avoir des examens complémentaires (mais ça demande une telle énergie et de l’énergie j’en ai si peu) ? Ne serait-ce pas aux médecins d’entendre ma détresse et mes peurs et de tout faire pour avoir une certitude ?
Je suis désolée de ce ton pessimiste de ce message mais je suis à la fois en colère et totalement démunie.
Merci de m’avoir lue.
Valerie

Image profil par défaut
Dr A.Marceau

Bonjour Valérie,
L'examen complémentaire qui permettrait d'avoir un diagnostic de certitude est une biopsie, ce n'est pas un geste anodin. Le radiologue est dans son rôle en suggérant une simple surveillance à 4 mois dès lors qu'il penche fortement pour un fibroadénome. Maintenant, pourquoi ne pas demander son avis et à votre médecin traitant et à votre gynécologue ?
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Image profil par défaut
Sebr

Bonjour Valérie,

Je ne suis pas médecin, et les meilleurs conseils sont sans aucun doute ceux du docteur Marceau, mais ce que je peux vous conseiller, c'est que si vous avez un doute, demandez un deuxième avis dans un autre hôpital.

Bon courage,

Sébastien

Image profil par défaut
lou.c2

Bonjour valulu,
Votre gynécologue ou médecin traitant peut vous aider .... consultez les .
J’ai vécu une situation presque identique à la vôtre et moi aussi j’ai attendu 4 mois pour le sein gauche. La différence c’est que trois mois plus tôt j’avais été opérée d’un cancer du sein droit grade 2 ....
Je pense que c’est un protocole habituel. Sachez aussi que Les radiologues sont en général très precis et s’il avait eu le moindre doute il vous aurait fait directement une biopsie.
Donc wait and see. Pour moi c’etait effectivement un adenofibrome.
Ayez confiance et restez positive.
Lou

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire ou lancer une nouvelle discussion vous aurez besoin de vous connecter ou de créer un compte.

Les intervenants du forum

derreumauxl
Camille Flavigny
Chargée de mission Droits des personnes
Dr A.Marceau
Médecin, chargé des questions médicales
Conseiller technique Aidea
Accompagner pour emprunter
Back to top

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez l’actualité de la Ligue.