Toute seule...

4 commentaires
Image profil par défaut
Sam Sam

Bonjour à tous,
Je suis nouvelle sur ce forum, bien que je sois confrontée au cancer depuis plusieurs mois maintenant. Mon conjoint est atteint d'un lymphome non hodgkiniens, stade IV. Les dernières immuno et chimio auront lieu la semaine prochaine avant les rayons (pendant un mois). Si je suis là aujourd'hui, c'est simplement parce que j'en peux plus.... Je vis avec lui à l'étranger où personne ne parle français, je n'ai personne à qui me confier et ces derniers temps sont devenus insupportables pour moi. En fait, il est devenu insupportable avec moi. Je suis restée 4 mois à la maison, mais là, j'ai dû reprendre le travail. Depuis, rien ne va plus entre nous. Tout est sujet au conflit et il ne supporte plus ni présence, ni mes mots... Je n'ai plus le courage de l'affronter en permanence, ni de me justifier. Il est malade, je le sais, mais... Je ne pense pas être la femme insupportable et monstrueuse qu'il me décrit. Est-ce juste passager? Un effet de cette maladie? Un manque de je ne sais quoi? J'ai fait tout mon possible pour le soutenir, pour m'occuper de lui, pour le comprendre, pour l'accompagner à chaque hospitalisation, et en fin de compte, il en arrive à me reprocher même le fait de parler... Qui peut me dire si ce changement radical de comportement a un rapport avec ce qu'il vit pour l'instant?

Image profil par défaut
Dr A.Marceau

Bonjour,
Vous ne dites pas dans quel pays vous résidez. Mais pour sortir de cette solitude très difficile à supporter, pouvez-vous compter sur une association de patients ouverte bien entendu également aux aidants et aux proches des malades ?
Quant au caractère difficile de votre conjoint, il est l'expression d'une révolte contre la maladie, révolte dont vous êtes malheureusement la cible involontaire. C'est un phénomène qui n'est pas exceptionnel au cours des maladies potentiellement graves et il est certain que vous avez besoin de soutien pour affronter cette situation.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Image profil par défaut
Sam Sam

Bonjour et merci de votre attention,

Je réside en Allemagne et ne parle pas encore assez bien la langue pour pouvoir intégrer un groupe de parole et exprimer mon ressenti...
Je sais qu'il est en colère contre ce qui lui arrive, que c'est normal, difficile à accepter, à vivre,... Il se donne un mal fou à n'en rien laisser paraître, mais je constate que depuis qu'il appris que la chimio serait suivie de rayons, c'est pire...
Ce que je crois à présent, c'est que c'est notre couple qui ne survivra pas à ce cancer et ça me désespère...

Image profil par défaut
Dr A.Marceau

Bonjour,
Votre conjoint est certainement en grande souffrance psychologique et peut-être faudrait-il lui conseiller de consulter un/une psycho-oncologue ; il existe généralement ce type de compétence au sein des services d'oncologie. Quant à vous, compte tenu de votre éloignement, je peux juste vous donner le numéro de la ligne d'écoute de La Ligue, le 0 800 940 939, vous pouvez appeler aux heures ouvrables, vous serez mise en contact avec des conseillers qui pourront vous aider et vous apporter quelques conseils. Et bien sûr, nous restons à votre écoute sur ce forum.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Image profil par défaut
Layouch

Bonjour,

J'ai été atteinte d'un Lymphome Non Hodgkinien en 2015 (24 ans ) et en 2001 (10 ans). Je n'ai pas été en couple quand j'ai traversé cette épreuve, mais j'ai été psychologiquement atteinte et je me suis retournée contre mes proches.
Je suis devenue parano, je ne supportais plus la présence de ma famille autour de moi. Mon traitement c'est également prolongé.

Très honnêtement, et jusqu'à aujourd'hui, je suis toujours en colère, car les médecins ne savent pas d'où vient ce cancer. Ce n'est pas comme un cancer des poumons, dut à la cigarette, ou du sein dut a une hérédité. C'est un cancer qu'on ne comprend pas mais que l'on sait traiter. Et c'est a l'antipode de la logique !

Je ne peux pas parler pour votre mari, mais nous sommes tous en colère, et la peine que nos proches traverses est complètement différente de celle que l'on ressens tous les jours. C'est compliqué de ce battre contre une maladie que l'on ne comprend pas. C'est encore plus difficile de supporter les effets secondaires, ne plus être maitre de son corps et tourné en rond dans ces chambres sans une raison valable. On ne peut mettre la faute sur personne, juste l'univers qui ne peut même pas nous justifier la raison. C'est une injustice difficile à gérer, encore plus quand on est privé de notre liberté et de nos repères.

Vous êtes le repère de votre mari, il vous repousse, surement pour vous protégez. La seule chose que vous pouvez faire pour l'aider c'est le traité comme avant, et non pas comme un malade. Ne le couvez pas, et surtout lui montré pas la peine et la pitié que vous avez pour lui et son état.

Ceci est mon point de vue. Je ne sais pas si votre mari ce reconnaitra dans ce descriptif.
Mais vous devez continuer votre vie, le traiter comme votre mari et pas un malade, et surtout, discuter, communiquer, même si vous allez vous disputer et dire des choses que vous regretterez. La rancoeur et les non-dits c'est ça la vrai tumeur.

J'espère que tout s'arrangera et que votre mari se rétablira dans les meilleures conditions.

Gardez espoir, bon courage, restez positif et surtout regardez à l'avenir.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire ou lancer une nouvelle discussion vous aurez besoin de vous connecter ou de créer un compte.

Les intervenants du forum

derreumauxl
Camille Flavigny
Chargée de mission Droits des personnes
Dr A.Marceau
Médecin, chargé des questions médicales
Conseiller technique Aidea
Accompagner pour emprunter
Back to top

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez l’actualité de la Ligue.