Prévention

Protection solaire : combattre les idées reçues !

La saison estivale a commencé le jeudi 20 juin et comme chaque année, la Ligue contre le cancer promeut ses messages de prévention autour du soleil ! À l'occasion de la semaine de la protection solaire, nous souhaitions tordre le cou aux idées reçues sur le soleil. Suivez le guide !

Image
été

Les fausses croyances en chiffres*

1 Français sur 5

pense que prendre des gélules permet de réduire les risques de coups de soleil.

78 % des Français

croient que le soleil est bon pour la santé, ayant également une image positive du bronzage majoritairement portée par des considérations esthétiques.

*Étude BVA pour l’INCa (2022)

1 personne sur 4

estime que les séances UV en cabine sont moins nocives que le soleil.

Les coups de soleil sont la première étape du bronzage

Image
exposition au soleil

Les coups de soleil sont la première étape du bronzage

FAUX

Dans tous les cas, un coup de soleil est déjà une lésion cutanée. Les coups de soleil « légers » provoquent, outre la douleur, un épaississement de la peau. Si le coup de soleil est plus important (brûlure, cloques), la peau « pèle » et laisse la place à un nouveau tissu plus fragile, susceptible de brûler à son tour. C'est un cercle vicieux ! 

Il ne faut pas réexposer un coup de soleil mais attendre sa guérison.

Il faut surveiller tous les grains de beauté

Image
détection précoce

Il faut surveiller tous les grains de beauté

VRAI

Le terme de « grain de beauté » désigne plusieurs types de lésions pigmentées de la peau : verrues, papillomes, naevus, etc. Seules les lésions contenant des cellules fabriquant du pigment mélanique, que l'on appelle « naevus mélanocytaires », peuvent être à l'origine de cancers de la peau. Mais dans le doute, un « grain de beauté » qui apparait de façon nouvelle, qui change d'aspect, saigne, s'étend, dont la couleur se modifie ou qui apparait nouvellement doit conduire à consulter son médecin.

On bronze mieux avec une préparation de la peau en cabine UV

Image
cabine bronzage UV

On bronze mieux avec une préparation de la peau en cabine UV

FAUX

Depuis le milieu des années 2000, le lien est établi entre l’exposition aux UV artificiels et un risque accru de survenue des cancers de la peau. Le risque de cancer de la peau lié au bronzage artificiel est avéré. Depuis quelques années, les connaissances scientifiques ont permis de documenter les effets sanitaires des rayonnements ultraviolets artificiels et l’Anses a publié plusieurs expertises sur le sujet. Les cabines de bronzage émettent des rayonnements à forte intensité, équivalant à l’exposition à un soleil tropical. Ces doses reçues lors des séances de bronzage artificiel se cumulent à celles reçues naturellement. Elles provoquent des dommages de l’ADN et augmentent le risque de cancers cutanés. 

Il est important de rappeler qu’aucune valeur limite d’irradiance ou de dose ne peut être fixée pour protéger les utilisateurs. 5 % des lésions malignes (soit 347 cas annuels) seraient attribuables à l’utilisation des cabines de bronzage.

Les peaux mates et foncées ont besoin de crème solaire

Image
crème solaire peau mate

Les peaux mates et foncées ont besoin de crème solaire

VRAI

Même si la présence élevée de mélanine les protège plus du soleil que les peaux claires, les peaux mates et foncées sont également sujettes aux coups de soleil ! En moyenne, 15 % des rayons UV atteignent les couches profondes de l’épiderme. Il est donc très important d' avoir une protection solaire adaptée pour éviter rougeurs et taches.

L’avantage des peaux foncées, c’est qu’elles peuvent utiliser des indices SPF moins élevés, ou renouveler l’application moins souvent que toutes les 2 heures.

La crème solaire empêche de bronzer

Image
crème solaire

La crème solaire empêche de bronzer

FAUX

Même à indice élevé, la crème solaire n’offre pas une totale protection contre les rayons UVA et UVB. Une faible proportion atteint quand même l'épiderme et génèrent alors le mécanisme de bronzage. 

Autrement dit, même l’application d’une crème solaire n’arrête pas la production de mélanine. Selon les filtres solaires utilisés, le rôle d'une protection solaire est d'absorber (filtres organiques) et/ou de réfléchir (filtres minéraux) les rayons UV qui atteignent la surface de la peau et non de ralentir la production de mélanine. Cette réaction de défense de la peau conduit à augmenter le hâle cutané.

Faire des UV, c’est bon pour le taux de vitamine D

Image
soleil vitamine D

Faire des UV, c’est bon pour le taux de vitamine D

FAUX

La vitamine D est nécessaire à notre corps, notamment à la fixation du calcium sur les os. Elle est produite par l'organisme grâce à l'exposition aux UVB et à notre alimentation. L'exposition modérée au soleil quelques minutes par jour suffisent à notre corps pour produire la quantité suffisante de vitamine D. 

Or, les lampes de bronzage artificiel émettent une faible quantité d'UVB, c'est pourquoi elles ne permettent pas d'augmenter significativement le taux de vitamine D.

La semaine de la protection solaire

Les cancers de la peau sont parmi les plus fréquents des cancers. Selon Santé Publique France, chaque année, entre 141 200 et 243 500 cas sont diagnostiqués en France et plus de 85 % d’entre eux sont attribuables aux ultraviolets (UV).

À travers notre campagne mise en place pour la semaine de la protection solaire, découvrez nos messages sur les bons réflexes à adopter, la prévention autour du soleil et quelques chiffres clés !

Mots-clés
FacebookTwitterLinkedInPrint

D'autres actualités qui pourraient vous intéresser

Je soutiens La Ligue contre le cancer

Dons ponctuels
Dons mensuels
Montant libre
Mon don de 50€ revient à 17€ après déduction fiscale.
Je fais un don
Image
Socio esthétique

50€

Une séance de soin socio-esthétique