Madame la Ministre, réveillez-vous ! N'oubliez pas la lutte contre l'alcool

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
Communiqué de presse de l'alliance prévention alcool

À l’approche de la présentation du projet de loi de santé prévue le 17 juin prochain, l’Alliance Prévention Alcool rappelle que l’alcool est la deuxième cause de mortalité prématurée évitable dans notre pays, après le tabac.

Ne rien faire serait incohérent et en complicité avec des intérêts financiers contraires à la santé publique.

L’alcool est responsable, chaque année, de près de 50 000 décès dont 40% avant 65 ans. Véritable menace pour la sécurité et la santé des personnes, notamment les plus vulnérables, l’alcool reste aujourd’hui un produit de consommation courant, souvent consommé de façon abusive et incontrôlée. Les jeunes sont exposés aux saouleries express, les femmes à toutes les violences. Quelle société, soucieuse de la santé de ses concitoyens, peut rester insensible devant ce danger ? Et pourtant, les recommandations concernant l’alcool émises dans le Plan cancer 2014-2019 sont quasi inexistantes et ne permettent pas de protéger la population de ce  risque.

La loi de santé doit être l’occasion d’instaurer une politique réelle et efficace pour prévenir les dangers de l’alcool et accompagner les victimes : elle doit être le temps de l’action, le temps du courage.

Les lobbys alcooliers ont actuellement les pleins pouvoirs. C’est au gouvernement de contrer, c'est au gouvernement de lutter contre ce fléau et les ravages humains qu'il induit.

Madame la Ministre, il est plus qu’urgent de lutter contre les drames physiques et sociaux liés à l’alcool.  

Pour cela, l’Alliance Prévention Alcool, fédération d’une quinzaine d’associations dans le champ de la santé et de la protection de la sécurité des personnes, vous propose des recommandations fondées sur des analyses complètes et détaillées :

  1. l'interdiction complète de la publicité dans les médias qui s’imposent à tous, en étendant l’interdiction à internet ;
  2. la mention obligatoire et lisible sur tous les contenants de boissons alcoolisées signalant « L’alcool est dangereux pour la santé »;
  3. la taxation à terme de l’ensemble des boissons alcooliques en fonction de la quantité d’alcool pur qu’elles contiennent, avec comme mesure immédiate l’alignement de la fiscalité des vins sur celle des bières ;
  4. la mise sur pied rapide d'établissements agréés dans tous les départements français pour l'installation des dispositifs d'Ethylotests Anti Démarrage ;
  5. l’instauration d’un service public responsable exclusif de la prévention, de l’information et de la recherche sur l’alcool, à l’abri des intérêts particuliers des alcooliers.

Madame la Ministre, évitez nous la honte ! Ayez le courage de ne pas laisser la France loin derrière les pays ayant une véritable stratégie de lutte contre l’alcool.

À quelques jours de l’annonce par la Ministre de la Santé de la loi de santé, l’Alliance prévention alcool interpelle solennellement les pouvoirs publics. Le temps du courage est venu, celui de privilégier le bien de tous sur certains intérêts particuliers.

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu