Loi Evin : 70 députés souhaitent l'assouplissement de l'interdiction d'alcool dans les stades

09/08/2019

Partagez ce contenu

La Ligue contre le cancer se mobilise pour protéger la Loi Evin ! 

70 députés ont présenté une proposition de loi visant à faire de la France une nation sportive lors d"une conférence de presse tenue à l’Assemblée Nationale le 24 juillet 2019 
L’une des propositions phares est l’article 18 visant à assouplir, l’application de la loi Évin en autorisant la vente d'alcool dans les stades et manifestations sportives professionneles. 

En réaction à la mobilisation des associations et des acteurs de santé ou de l’éducation, les députés et rapporteurs qui sont à l’origine de ce projet de Loi ou qui le portent renvoient les détracteurs dont la Ligue à la globalité de ce projet de Loi.

Or, un seul article pose un problème majeur. L’article 18 qui, s’il est voté, nuira considérablement à la Loi Evin tant dans son esprit que dans son application :

« Le 18e article du projet loi sur le sport part du principe que les municipalités peuvent, dans certaines conditions, accorder des dérogations pour la distribution d’alcool aux clubs amateurs. Cette disposition peut être utilisée par les clubs professionnels pour contourner via leurs clubs amateurs la loi Evin, pour faire bénéficier les clubs professionnels de l'application de la mesure. Ce "pragmatisme" a des résultats désastreux :

(1) il altère négativement un projet de loi qui sans cet article et ses dispositions pourrait être jugé intéressant,

(2) constatant les insuffisances de l'application de la Loi Evin, il ne les regrette pas d'abord, il ne les dénonce pas, il en conclut que, puisque c'est ainsi, autant faire profiter les grands clubs professionnels de la mesure d'exception à l'interdiction de l'alcool sur les stades. Il banalise une exception et l'étend aux plus grandes manifestations sportives fragilisant la Loi Evin. L’exception déjà discutable devient la règle.

(3) la dimension symbolique de cet article est de la sorte désastreuse, le message éducatif, l'un des deux piliers de la loi, totalement négligé. Potentiellement, il pourrait permettre d’attaquer sous d’autres angles et par d’autres groupes de pression la Loi Evin. En tout état de cause, il normalise la consommation d’alcool en la liant aux sports modifiant ainsi « l’image sociale » de l’alcool. Les conséquences en seraient durables et dramatiques.

C’est pourquoi La Ligue lance toutes ses forces pour la suppression ou la transformation profonde de cet article de loi. »

 

09 Août 2019

Partagez ce contenu