Forum

Cancer du côlon en traitement : gonflement impressionnant ce soir...

Sandra75 sam, 06/07/2013 - 22:51 (29) commentaire(s)

Bonsoir,
Mon amie est traitée depuis plusieurs mois pour une récidive d'un cancer du côlon.
Cet après midi, elle à eu de grandes douleurs abdominales et son ventre s'est mis à gonfler énormément.
Pas de repas ni d'activité particuliers aujourd'hui.
Son ventre est toujours gonflé ce soir et elle souffre toujours.
Nous avons appelé l'hôpital qui nous dit de venir demain matin si ça ne va pas,mieux.
Une idée de ce que cela peut être ?
Elle refusé d'aller à l'hopital cette nuit... dois-je l'écouter ?
Tout se passe bien jusqu'à présent et nous sommes confiantes et pleines de projets.
Ce soir, je suis inquiète.
Si vous avez ne expérience à partager ou des conseils, ou même une idée de ce que cela pourrait être... Chaque réponse sera la bienvenue.
Bise à toutes et tous.
Sandra.

Mel dim, 07/07/2013 - 00:05

Bonsoir Sandra , je ne suis hélas pas médecin et je ne sais pas que vous dire pour vous rassurer quelque peu . je comprends tout à fait vootre angoisse et je sais que c'est difficile pour vous d'aller à lencontre des souhaits de votre maie qui ne veut pas aller à l'hôpital .Par expéreince récente je pense qu'l faut quelquefois brusquer un peu les choses ma fille est restée lus de 48 heures avec 40 de fièvre et des douleurs au niveau des reins et elle n'est pas allée à l'hôpital mais elle a pris un gros risque car elle faisait une néphrite : on l'aurait soulagée de ses douleurs et traitée rapidement et diagnostiquée plus rapidement qu'en passant par le médecin traitant ....Alors si votre amie a mal n'attendez pas lundi matin . Allez je vous souhaite plien de courage car je vousdevine malheureuse . Bisous et donnez nous des nouvelles surtout. nous sommes la .Mél

Animateur du forum lun, 08/07/2013 - 09:53

Bonjour Sandra,

Pour compléter ce qu'a dit Mel, n'hésitez pas à prendre contact avec le Comité de la Ligue situé dans votre département. Vous y trouverez des personnes à l'écoute et qui pourront vous donner des conseils avisés. Pour obtenir ses coordonnées : http://www.ligue-cancer.net/carte

Bien cordialement

Romain

Sandra75 sam, 13/07/2013 - 09:47

Merci Mel pour votre message de soutien et vos conseils. Nous sommes finalement allées à l'hôpital pendant la nuit à cause des douleurs qui devenaient insupportables. Infection légère de l'intestin, voilà la réponse qui nous a été apportée. Nous avons bien du nous en contenter. Elle est rentrée deux jours après à la maison. Cette nuit, rebelote... Fievre, douleurs, tremblements et je passe les détails. Je reste positive avec elle, je la soutiens, je la préserve au maximum des contrariétés, je fais en sorte qu'elle suive un régime alimentaire parfaitement adapté... Et c'est vraiment dur de voir que cela ne suffit pas. Il faut se battre contre cette récidive et on se rajoute tout ça. Bref. C'est comme ça. Trois mois bientôt de radiothérapie : aucun progrès. Il ne se passe rien. Je suis bien évidemment morte d'inquiétude. Mon amie est d'une énergie, d'un me force et d'une volonté impressionnantes. Ça me brise le cœur mais je garde espoir. On va y arriver.
Merci encore à vous.

Mel sam, 13/07/2013 - 12:09

Bonjour Sandra , hélas n'étant pas médecin je ne suis guère de bon conseil ! Avez vous pu contacter le Comité de la Ligue de votre région pour obtenir un avis plus médical .
Je ne comprends pas bien que l'on puisse se contenter d'un diagnostic de simple infection légère chez une personne qui récidive d'un cancer du côlon et qui est sous traitement depuis 3 mois . Je ne sais pas dans quelle région vous vous trouvez mais il faut aller frapper à d'autres portes et ne pas hésiter à ruer dans les brancards . Votre maie semble forte mais il ne faut pas accepter la souffrance comme une fatalité elle a le droit d'être soulagée et les équipes médicales ont le devoir de le faire week end ou pas week end . Et votre médecin traitant qu'en dit-il ? Moi j'ai un caractère de pittbull dans ces cas la et je ne lâche pas surtout quand il s'agit de santé surtout quand il s'agit de mes proches et même je ne me trouve pas assez combattive parfois . je parle en temps que malade et aussi d'accompagnant . Vous ëtes aux petits soins pour votre amie alors il faut tout faire pour ne pas vous résigner à ce qu'elle supporte ces douleurs sans explication . Question lui a t-on fait passer une échograhie ou un scanner ? Je vous accompagne de tout coeur et je vous souhaite plien de courage .Mél

Sandra75 sam, 13/07/2013 - 12:38

Elle est traitée dans le nord de la France. Là elle est à l'hôpital. Les médecins ne savent pas ce qu'elle a. On attend. Ils vont lui faire un scanner cet après midi. Je suis morte de trouille. Je voudrais qu'elle voit les meilleurs spécialistes. Mais elle est têtue comme une mule !!! Et pour intervenir, la position n'est pas simple dans sa famille. Alors j'attends les résultats cet après-midi.

Non je n'ai pas appelé la ligue. Je ne l'ai jamais fait.
Pas simple. Je n'ai pas accès au dossier précis de mon amie, et j'ai peur que mes informations soient trop peu précisés pour que l'on puisse m'en dire plus. Et puis j'avoue... j'ai la trouille de ce que l'on pourrait me dire. Mais oui, il faudrait que je le fasse.

Je ne sais pas quel est votre parcours, mais merci de prendre le temps de vous intéresser un peu au mien. Jene peux en parler à personne autour de moi pour de nombreuses raisons. Alors vos mots me sont précieux.

Sandra.

Sandra75 sam, 13/07/2013 - 13:21

Le scanner ne révèle rien. Coloscopie cet après midi si mon amie est toujours malade. Elle est juste terrorisée à cette idée. Forcément... pas de très bons souvenirs. Je ne comprends rien, les médecins ne disent rien. Ils ne savent pas. Purée. Ils savent pas. Super.

Mel sam, 13/07/2013 - 16:03

Rebonjour , un scanner qui ne montre rien c'est rassurant mais comme vous dites ça ne donne pas de réponse . Pour la colsocopie j'espère qu'elle sera sédatée. Moi je le suis à chaque fois et je ne me souviens de rien . posez bien la question avant car on a pas le droit de faire souffrir pour un examen .
Je vous parlerai de moi plus tard car pour le moment ce qui compte c'est ce que vous vivez!
je suis à votre écoute c'est tout ce que je peux faire . Avec tout mon soutien . Donnez de vos nouvelles . Mél .

Sandra75 lun, 15/07/2013 - 22:00

Bonjour Mel,

Avec plaisir vous échanger avec vous sur ce qui vous touche plus directement. Vous êtes attentionnée et généreuse dans votre écoute mais l'idée de la réciprocité est importante.
Mon amie est sortie de l'hôpital. Elle va mieux mais le mystère reste entier.
Là, je viens d'apprendre que début aout, elle allait changer de traitement. Aujourd'hui elle a deux séances de radiothérapie par semaine. Elle va passer à une séance par semaine, mais un traitement différent. Impossible de d'avoir s'il s'agit d'une bonne ou d'une mauvaise nouvelle. Mon amie a une particularité : elle en veut rien savoir. Sauf si elle va vivre ou mourir. Alors elle les laisse faire et ne pose aucune question. Ça rend bien évidemment dingue tout son entourage... Mais ça... Elle ne eut rien entendre. Elle veut savoir quand elle pourra retravailler et c'est quasiment tout. Donc je ne sais pas.
J'espère que c'est bon signe. Compliqué...
Peut être qu'ils vont attaquer plus fort, ou au contraire alléger le traitement. Aucune idée.
Enfin voilât les dernières nouvelles...
J'espère que vous allez bien.
Et encore merci.
Sandra.

Mel mer, 17/07/2013 - 12:13

Bonjour Sandra désolée de ne pas avoir répondu plus tôt mais avec la chaleur je peine à aller sur mon ordinateur .... je suis contente que votre amie soit sortie de l'hôpital . c'est certain que vous n'êtes pas très avancée sur les causes de ses soucis récurrents l'ssenteil étant qu'elle ne souffre pas . Peut -être que la radiothérapie à raison de 2 fois par semaine c'est trop fort pour elle car je crois que les rayons peuvent provoquer des effets indésirables au même titre que de la chimio . Je ne pense pas qua dans un service d'oncologie digne de ce nom on la ménerait en bâteau et si on la sentai pas aprte à recevoir une vérité ou ne autre on demanderait sûrement à en informer sa famille . Elle a je suppose choisi une personne référente ? elle se focalise sur sa reprise de travail car pour elle celà signifierait beaucoup , la à mon avis elle vit très mal cette maladie et malgré son courage et sa force apparente elle a peur et c'est normal . C'est sur que ça complique l'attitude de l'équipe soignante et de ses proches car elle ne coopère pas assez avec eux . Le fait de ne rien vouloir savoir c'est pas le mieux mais chacun fait comme il peut .
Pour moi ça va fatiguée toujours un peu on ne remet pas comme une fleur de 3 lourdes opérations en l'espace 3ans même si la dernirèe remonte à 2009 suivie d'une chimio de 6 mois .Mais bon ce matin je me suis voté des félicitations : En 2006 j'étais en convalescence d'une thoractomie pour cancer du poumon le 26 juin et le 26 juillet je passais sur le billard pour 9 heures d'intervention pour le cancer du côlon iLe 26 août je dansais jusqu'à 2 heures du matin au maraige de ma nièce .....le 29 aôut on me posait ma chambre implantable et je démarrais ma chimio le 2 ou 3 septembre . Quel planning n'est pas ?
la semaine prochaine je prends un avant goût de vancances et je vais profiter de la présence de ma soeur de coeur la maman de mon gendre pour visiter le Mont Saint Michel .
AU plaisir de vous lire ici ou sur le CANAPE. Mél

Sandra75 dim, 28/07/2013 - 23:11

Bonsoir Mel,
Alors, êtes vous rentrée de votre week-end prolongé en famille ? J'espère que vous avez passé de beaux moments.
Merci pour votre mail. Vous êtes toujours si délicate.
Et quel courage. Bravo pour votre énergie.
Vous êtes admirable. Comme tous les malades ou anciens malades dont je lis les témoignages ici depuis quelques mois, restant parfois silencieuse par crainte d'être bien maladroite.
Mon père est décédé d'un cancer généralisé foudroyant lorsque j'étais enfant. Si ce forum existait à l'époque et même si pour lui rien n'était possible, cela nous sans doute bien aidé. Bref. Cela fera 30 ans dans deux ans.

Concernant mon amie, la situation est plus que difficile. Concernant ses hospitalisations pour ses gonflements et maux de ventre épouvantables, il s'agit finalement d'une rechute d'une endrmetriose de stade 4. Après de longues années de souffrance, elle a subi une hystérectomie il y a trois mois, juste avant d'apprendre la recidive de son cancer. En gros, elle aura connu trois mois de rémissions sans ces douleurs atroces quotidiennes. Là, elle est désespérée. Donc elle m'a quittée. Je ne m'étendrai pas sur la douleur, je pense qu'elle est plus qu'évidente. Elle est à bout et ne veut plus suivre ses séances de radiothérapie. Elle ne veux plus de moi dans sa vie, car elle ne veut plus personne. Elle dit que la douleur est insupportable, et que si sa vie doit redevenir souffrance, elle n'en veut plus de cette vie.

Oui, le sort s'acharne contre elle et là, elle craque. Je ne peux donc rien faire. Elle ne répond plus à mes mails, je n'ai aucune nouvelles depuis quelques jours.

C'est terrible, ce silence.
Terrible.

Parce que je crois qu'il faut se battre tant que rien n'est perdu, et s'entourer des gens qu'on aime et qui nous aiment me semble être un élément clé d'une évolution positive. Là... elle les sort de sa vie. Et je suis parfaitement impuissante.

J'aurais aimé vous donner de bonnes nouvelles. Là... ça me parait difficile en mon état.
Je l'aime de toutes les forces.
Mais pour elle cela semble impossible de concilier ses maladies et moi. Elle dit qu'elle ne veut entraîner personne dans son sillon noir. Je n'ai pas été à la hauteur sans doute, je n'ai de toute évidence pas su trouver les mots. Elle a une volonté de fer, et si elle est décidée à ne plus se soigner et m'éloigner définitivement de savie, elle le fera et s'y tiendra même si elle en souffre. Elle dit que c'est mieux pour elle. Comment la croire ?

Je suis un peu désemparée.
J'ai peur pour elle.

Elle dit qu'elle n'a pas le droit d'avoir une vie.
En conclusion, elle me dit qu'elle n'a plus rien à dire, sauf eux qui lui sont interdits. En gros, qu'elle m'aime sans doute autant que je l'aime.

Je fais essayer de lui laisser un peu de temps.
Je ne sais pas. Peut-être qu'elle reviendra. Beaucoup de questions sur demain et le plus tard.

Voilà, Mel...
C'est parfaitement injuste tout ça, quand même.
Comme bien d'autres choses, certes.
Je vous embrasse, et... dites-moi... c'est quoi cette histoire de Canapé ?
Au plaisir de vois lire.
Sandra

Pages