Forum

j'ai perdu mon papa de 2 cancers...

oo-Natacha ven, 21/04/2017 - 18:45 (3) commentaire(s)

Bonjour à tous,
Demain cela fera 2 mois que mon papa nous a quitté d'un cancer foudroyant... En septembre dernier il a eu un cancer à la langue dont il s'était bien remis... le 23 décembre nous avons eu un beau cadeau de noël quand il nous a annoncé : je n'ai plus rien. Mi-janvier, ré-hospitalisé pour une grippe.. qui au final était un cancer du poumon très très agressive.
Nous avons pu fêté ses 51 ans le 12 février mais son état à empirer de jour en jour...
J'ai tout fait pour lui.. j'ai été la tous les jours, je me suis occupé de lui pour au final le voir souffrir et partir... je pense que je n'arrive pas à accepter qu'il ne soit plus la... j'ai tellement besoin de lui...

Es ce que vous aussi vous êtes dans cette situation ? j'ai cette sensation d'être seule...
Qu'avez vous fait pour avancer ? Pour aller de l'avant et ne plus y penser tous les jours ?
Vous aussi vous ne dormez plus la nuit ? Faite vous des cauchemar également ?,

Merci pour vos réponses

atmed sam, 22/04/2017 - 09:49

Bonjour,
Les réactions que vous décrivez suite au décès de votre père, dont vous étiez manifestement très proche, sont tout à fait normales et habituelles. Vous avez entamé ce qu'on appelle le travail de deuil, au cours duquel vous allez petit à petit apprendre à vivre sans votre père. Vous ne l'oublierez jamais mais petit à petit, vous vous habituerez à vivre malgré son absence. Et bien que vous ne l'oublierez jamais, vous ne penserez plus à lui à chaque instant. Et les mauvais rêves aussi s'espaceront avant de disparaître.
Mais durant ce travail de deuil, n'hésitez pas à parler de vos sentiments avec vos proches, famille ou amis. Et si vous ne pouvez le faire avec des proches, faites le avec des personnes également confrontées à la disparition d'un proche ; pour cela, vous pouvez prendre contact avec le comité départemental de La Ligue le plus proche de votre domicile.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

haquim dim, 23/04/2017 - 17:54

Bonjour oo-Natacha,
Je suis d'abord terriblement désolé pour le départ prématuré de votre papa et vous présente mes sincères condoléances. Il est très difficile de décrire ou même de comprendre parfaitement ce que vous ressentez, mais chaque personne qui fréquente ce forum vit ou à vécu ce que vous avez enduré. Pour certains c'est une bonne nouvelle qui les attend, pour d'autres malheureusement il faut se résigner, se relever et remarcher.
Ce qu'il faut se dire, la question qu'il faut absolument se poser : a-t-on fait ce qu'il fallait, et avions nous finalement la possibilité de faire en sorte que les choses n'aillent pas dans cette mauvaise direction?
A votre témoignage je suis convaincu que la réponse est définitivement NON! surtout pour une personne aussi cher, qui avait tant de choses à donner et à recevoir encore.
J'ai ma maman qui traverse aussi cette épreuve, tout comme vous je l'accompagne chaque jour que Dieu fait, je lui parle, je l'écoute, je dors très peu et je fais en sorte qu'elle reçoive les meilleurs soins dans les meilleures conditions...pour le reste j'ai pris conscience que j'étais totalement impuissant.
Je me préparer chaque jour pour la séparation qui arrivera inéluctablement ...mais suis-je préparé pour ce jour?? absolument pas et je le redoute. Seulement je discute beaucoup avec des gens dans la même situation, des gens qui comprennent ce que je dis car ils l'ont vécu. Beaucoup disent que la séparation est affreuse au départ, et que les choses commencent à être moins pénibles au fur et à mesure que l'on comprend que l'on y est pour rien, et que chacun d'entre nous ira finalement rejoindre ceux qui nous ont quitté...c'est une histoire de temps.
En discuter permet de mieux accepter les choses, et s'assurer que beaucoup partagent également votre sentiment.
Vivre c'est lutter, bien que c'est plus facile à dire qu'à faire...
Soyez forte et puisse votre cher père reposer en paix.

Aquim

vzanne mer, 26/04/2017 - 22:46

Je me reconnais dans le témoignage de oo-natacha et haquim. En effet, j'ai perdu mon père il y a bientôt 4 ans qui avait un cancer du foie et des poumons mais qui est décédé suite à une infection pulmonaire. On n'oublie jamais juste qu'on apprend à vivre sans... même après 4 ans, je peux encore en pleurer... Je me reconnais également en Haquim parce que ma mère a un cancer des poumons et les docteurs viennent de lui diagnostiquer une atteinte méningée. Elle vient de changer de traitement mais il la fatigue plus. Je vis au quotidien avec elle et je vois les petits signes et les changements qui m'inquiètent. La seule chose à faire c'est d'être forte et de la rassurer. Mais ce qui me fait le plus peur c'est de ne pas connaitre à quel moment elle va partir... Aujourd'hui elle travaille toujours, elle tient une petite boutique. A tour de role avec mes soeurs et mes tantes on reste avec elle pour qu'elle est une activité au quotidien qu'elle ne reste pas à rien faire à la maison. C'est de l'organisation au quotidien mais pour l'instant ca va. Elle est encore autonome mais jusqu'à quand. Je la vois fatiguée de plus en plus, elle maigrit, elle est aigrie... La vie est parfois mal foutue. Parfois on peut prendre les choses en main et changer le quotidien et d'autre moment, on ne peut que subir. Mais je pense que dans sa tête, elle a peur de ce qui va lui arriver et c'est là que notre rôle, nous proches, c'est de rassurer mais parfois on n'a besoin aussi de l'être.... Comment on fait ? Expliquez-moi....
Vaizanne