Forum

La vape 10 ans après

NIKONIK mar, 11/06/2019 - 16:28 (4) commentaire(s)

Bonjour,
j'ai été sollicité par mes collègues commerçants pour monter une opération avec la ligue sous l'appellation "Octobre Rose" à Gif sur Yvette. Je vends des articles de vape depuis 7 ans et avec 14500 clients aujourd'hui, c'est au moins 9 000 personnes qui sont sortis du tabagisme grâce à cet outils. (5000 personnes fument encore ou n'ont pas du tout adhéré.)
En lisant la Position de la Ligue sur l’usage de la cigarette électronique du 17/09/2013, je remarque que votre analyse est très négative et je me demande si depuis la constatation que la vape est devenu le moyen plébiscité par les français pour sortir du tabagisme (http://sante.lefigaro.fr/article/la-cigarette-electronique-plebiscitee-p...) votre position a évolué.
Merci de votre retour,
Nicolas

La Ligue contre le cancer jeu, 13/06/2019 - 11:12

Bonjour, 

La Ligue contre le cancer n’a pas émis de nouvelle position comme elle suit et s’aligne sur la position de la HCSP.

Des travaux du HCSP, il ressort que la cigarette électronique :

  • peut être considérée comme une aide pour arrêter  ou réduire la consommation de tabac des fumeurs;
  • pourrait constituer une porte d’entrée dans le tabagisme ;
  • induit un risque de renormalisation de la consommation de tabac compte tenu de l’image positive véhiculée par son marketing et sa visibilité dans les espaces publics.

Le HCSP recommande :

  • d’informer, sans en faire publicité, les professionnels de santé et les fumeurs que la cigarette électronique est une aide à l’arrêt du tabac; et un mode de réduction des risques du tabac en usage exclusif.
  • de maintenir les modalités d’interdictions de vente et de publicité prévues par la loi et d’étendre l’interdiction d’utilisation à tous les lieux affectés à un usage collectif.

Bien cordialement, 

La Ligue contre le cancer 

NIKONIK ven, 12/07/2019 - 12:43

Les données du HCSP datent d'il y a 5 ans !
Je vous invite à découvrir les mises à jour du BAROMÈTRE DE SANTÉ PUBLIQUE FRANCE 2017

LES POINTS CLÉS
•En 2017, en France métropolitaine, les vapoteurs âgés de 18 à 75 ans ont quasiment tous une expérience avec le tabac, en tant que fumeurs actuels ou ex‑fumeurs.
•La part de fumeurs quotidiens a diminué (de 64,5 % à 39,7 %) chez les vapoteurs alors que celle des ex‑fumeurs a augmenté (de 23,5 % à 49,5 %) entre 2014 et 2017.
•Le nombre d’ex‑fumeurs quotidiens ayant arrêté de fumer depuis plus de six mois et qui pensent que vapoter les a aidés à arrêter de fumer est estimé à environ 700 000 personnes depuis l’arrivée de l’e‑cigarette sur le marché en France.
•La cigarette électronique est perçue comme aussi ou plus nocive que la cigarette ordinaire par la moitié de la population.
•Toutes choses égales par ailleurs, les fumeurs quotidiens la pensent plus nocive que la cigarette ordinaire alors que les vapoteurs et les personnes socio-économiquement plus favorisées sont plus nombreuses à la penser moins nocive.
•L’interdiction de vapoter dans les lieux où il est interdit de fumer et celle de vendre des e‑cigarettes aux mineurs de moins de 18 ans sont favorablement appréciées, par respectivement 66,9 % et 77,5 % de la population.

nateliv jeu, 06/08/2020 - 23:44

J'ai 41 ans, j'ai fumé depuis l'âge de 18 ans et j'en étais à 1 - 2 paquets/jour. J'ai arrêté la clope plusieurs fois, en tenant de 6 mois à 1 an 1/2 à chaque fois par la seule volonté. J'ai pris 20 kg la dernière fois, et je suis retombé comme un con en vacances avec des potes...
Bref arrêter sans stratégie est voué à l'échec.
La vape m'a permis d'arrêter du jour au lendemain et de ne plus penser à une clope depuis. J'écoute mon corps et son besoin en nicotine et je diminue régulièrement mon taux et contrôle ma consommation de liquide. Si la dernière fois j'avais eu une ecigarette a 0mg pendant mes vacances je ne serais jamais retombé.

https://cig2vap.com/
https://ogreeneo.com/
https://gaia-cbd.fr/

vapnate95 dim, 04/04/2021 - 12:27

Maux de tête : Trop de nico par session de vape.

Assèchement : Le PG est un capteur d'eau. Si la consommation globale vapée de ce produit est trop importante, on a tendance à boire comme un trou.
Soit on vape à moindre puissance en MTL, soit on diminue le taux du PG dans le liquide...

Quant aux reprises inopinées, la 3e dépendance (après celle à la nico et la comportementale) est affective.
Un stress, une angoisse, une contrainte inhibante, et paf, le cerveau associe "état psychologique" et "clope" à nouveau, et la demande fait irruption, avec urgence. Cette dépendance est celle qui dure le plus longtemps. Et elle est sournoise.

https://www.e-vop.fr/