Isotrétinoïne orale : restriction de la prescription initiale aux dermatologues

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
ANSM

L’isotrétinoïne orale est un médicament indiqué dans la prise en charge de l’acné sévère en 2ème  intention. Compte tenu du caractère tératogène de l’isotrétinoïne, un Programme de Prévention des Grossesses (PPG) est en place depuis 1997 en France et une surveillance spécifique est assurée depuis sa commercialisation.

Deux études récentes réalisées à partir des données de l’Assurance Maladie mettent en évidence un respect insuffisant des conditions de prescription et de délivrance.

En conséquence, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de restreindre désormais la prescription initiale de l’isotrétinoïne orale aux dermatologues. De nouvelles mesures de minimisation des risques seront très prochainement mises en place.

Pour plus d’information

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu