Pétition glyphosate : un pas vers la victoire

26/11/2015

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
foodwatch France et la Ligue contre le cancer persistent et demandent l’interdiction du glyphosate (Roundup) classé cancérogène probable
Pétition Glyphosate

Classé « cancérogène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), en mars dernier, le glyphosate vient de recevoir un avis favorable de l’autorité européenne de sécurité des aliments, l’EFSA, qui souhaite prolonger sa commercialisation pendant 10 ans. La Commission européenne, qui rendra son avis mi-2016, doit prendre ses responsabilités et protéger les populations.

Agriculteurs et particuliers français en utilisent chaque année plus de 10.000 tonnes… qui finissent dans nos assiettes, dans notre eau et l'air que nous respirons et nous exposent ainsi à un potentiel risque cancérogène. Le CIRC estime que l'exposition au glyphosate engendre des cancers, et pourrait causer des malformations chez les embryons et perturber le système hormonal. Or, le rapport de l’EFSA minimise les risques, concluant qu’il est « improbable que le glyphosate présente un danger cancérogène pour l'homme » !

Si les avis des scientifiques divergent, il appartient, alors, aux politiques de trancher. 115 000 signataires européens se sont mobilisés en septembre et en octobre pour demander l’interdiction de la commercialisation du glyphosate.

Il est, aujourd’hui, de la responsabilité de la commission européenne :

  • de tenir compte de l'étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) révélant la dangerosité du glyphosate ;
  • d'appliquer strictement le principe de précaution, ancré dans le règlement européen n°178/2002 qui permet d'interdire toute substance dès lors qu'elle est potentiellement dangereuse pour la santé.

foodwatch France et la Ligue contre le cancer appellent au non-renouvellement de son autorisation en Europe, en application du principe de précaution. Tant que l'innocuité du glyphosate n'est pas scientifiquement établie, l'Union européenne se doit de nous protéger de tout risque. foodwatch France et la Ligue contre le cancer sont des organisations non-gouvernementales apolitiques et indépendantes qui entendent peser sur les décisions politiques lorsque la santé est menacée. Parce que les conclusions alarmantes de l’OMS sur la dangerosité du glyphosate restent d’actualité, foodwatch et la Ligue contre le cancer continueront d’interpeller les pouvoirs publics, les médias et l'opinion publique.

 

Date à afficher sur le site: 
Jeudi, Novembre 26, 2015

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu