Glyphosate : l’Europe décide de ne pas décider… pour la deuxième fois !

18/05/2016

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu

La Commission européenne vient de reporter sa décision concernant le renouvellement de l’autorisation du glyphosate en Europe. Faute de majorité, la Commission n’a pas voulu prendre le risque de perdre la face en cas de rejet, elle a donc purement et simplement renoncé au vote prévu aujourd’hui. Le glyphosate, principale substance active déclarée du Roundup de Monsanto, est le pesticide le plus vendu au monde. Il est surtout considéré comme probablement cancérogène pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

En mars dernier déjà, la Commission européenne était prête à autoriser à nouveau le pesticide. Mais plusieurs pays – dont la France – avaient annoncé leur intention de voter contre ce renouvellement. La Commission voulait mettre ce laps de temps à profit pour tenter d’obtenir une majorité qualifiée sur sa proposition. Alors que le vote décisif devait intervenir aujourd’hui, plusieurs pays ont fait part de leur intention de voter « non » ou de s’abstenir. Plutôt que de risquer de voir l’opposition au glyphosate l’emporter, la Commission a préféré ne pas soumettre la décision au vote.

Rappelons que le Centre de recherche du cancer (CIRC), une agence de l’Organisation mondiale de la santé, a établi début 2015 que le pesticide est probablement cancérogène pour l’homme. 69% des Français se sont récemment exprimés contre le renouvellement du glyphosate. Et plus de 144.000 citoyens ont signé la pétition pour appeler à l’interdiction du pesticide.

Pour foodwatch, la Ligue contre le cancer et Générations Futures : « Dès lors qu’un doute subsiste sur la nocivité d’une substance, il ne s’agit plus de tergiverser. Décider aujourd’hui ou demain ne change rien au débat : il faut protéger la santé des citoyens et appliquer strictement le principe de précaution inscrit dans nos textes européens. foodwatch, la Ligue contre le cancer et Générations Futures exhortent le gouvernement français à maintenir son opposition au renouvellement du glyphosate ».

La Commission européenne semble vouloir reporter sa décision jusqu’à obtenir une majorité qualifiée favorable au renouvellement du glyphosate. Mais nous disposons aujourd’hui de suffisamment de données scientifiques pour appliquer le principe de précaution et protéger la santé des Européens.

En savoir plus :

  • Pétition foodwatch - Générations Futures - Ligue contre le cancer (plus de 135.000 signatures à ce jour) : http://bit.ly/1QJ8ALg 
Date à afficher sur le site: 
Mercredi, Mai 18, 2016

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu