Représentation des usagers

Médicaments et progrès thérapeutiques : garantir l'accès, maîtriser les prix

Face à l’inadéquation des politiques du médicament aux besoins de santé publique, dont témoignent notamment les pénuries de médicaments en France, nous publions, aux côtés de 13 associations, une ordonnance de la société civile. L’objectif de ce collectif composé d’associations de santé, de patients-es et d’organisations impliquées dans la recherche et le développement de médicaments est de défendre un système de santé basé sur les besoins des patients-es et l’accès pérenne aux produits de santé.

Image
médicaments

Pouvons-nous accéder aujourd’hui aux médicaments en cancérologie ? Les chimiothérapies anciennes sont souvent en pénuries et ces dernières ont un impact dans le parcours de soin des personnes touchées par le cancer

Ces pénuries ou retards d’approvisionnement sont source d’angoisses et d’anxiété (pour 32 % des personnes concernées), de perte de temps (pour 28 % d’entre elles), d’aggravation des symptômes (dans 7 % des cas), d’aggravation de leurs cancers (pour 3 % des patients interrogés). Étude BVA Xsight pour la Ligue contre le cancer 2023.

Pour faire face à la pénurie de médicaments, nous demandons :

  • une transparence complète de l’information des professionnels de santé et les personnes malades sur la situation des pénuries et les substitutions afin d’anticiper les recours en cas d’effets indésirables graves ;
     
  • un suivi des stocks et leur localisation sur tout le territoire afin de garantir une équité d’accès dans les officines ainsi que dans les établissements de santé avec le développement d’un système d’information garantissant la transparence de l’information pour tous les acteurs y compris les patients ;
     
  • la responsabilisation des industriels afin de gérer la sécurisation de leur chaîne de fabrication en agissant sur l’amélioration des points de fragilités afin de respecter la réglementation qui est de fournir les médicaments nécessaires pour tous les patients qui en ont besoin sur notre territoire.

 

Les médicaments innovants garantissent-ils de vrais progrès pour les patients ?
De plus en plus vite… de plus en plus cher… de moins en moins sûr…

Depuis 2015, la Ligue contre le cancer se mobilise également pour dénoncer les prix croissants et exorbitants des nouveaux traitements contre les cancers. Sur les 20 dernières années, les prix des médicaments anticancéreux n’ont eu de cesse d’augmenter de manière régulière et significative.

Pour garantir l’accès des patients aux médicaments innovants, nous demandons :

  • un accès précoce conditionné à l’engagement de l’industriel à poursuivre son développement recherche. L’information doit être complète et accessible pour les patients sur les risques d’un médicament validé avec des données extrêmement précoces ;
     
  • une évaluation renforcée des innovations afin de confirmer leur efficacité et leur bonne tolérance. Privilégier des essais comparatifs avec des comparateurs cliniquement pertinents selon « l’évidence base médecine » ;
     
  • que toute utilisation de nouvelles technologies, intelligence artificielle, comparaisons indirectes, jumeaux virtuels soient évaluées avec rigueur avant d’être utilisées, sans créer des biais dans l’analyse des données ;
     
  • une évaluation dans le temps avec des données solides recueillies par les professionnels de santé et des patients (PROMS) pour garantir l’efficacité dans le temps et réévaluer le médicament avec un traitement robuste de ces données ;
     
  • le recueil des données de qualité de vie avec un objectif hiérarchisé dans les protocoles de recherche pour être utilisables dans l’évaluation avec la participation des associations de patients dans la construction de ces indicateurs ;
     
  • la préservation de notre système de santé en suivant les recommandations fondées sur des preuves scientifiques et la pertinence des soins. Sortir du remboursement les médicaments inefficaces qui n’ont que des effets indésirables pour les patients en amplifiant les séquelles ;
     
  • la favorisation d'un accès équitable aux essais cliniques sur tous les territoires avec la prise en compte des frais de déplacements pour que les personnes ayant de faibles revenus ne soient pas pénalisées ;
     
  • de favoriser en routine l’accès aux tests génomiques sur tout le territoire afin de rendre accessibles les traitements personnalisés dans tous les établissements de soins. Des financements devront être prévus selon les mêmes modalités que la liste en sus pour les médicaments innovants après une évaluation de leur efficacité.

 

Transparence et démocratie sont indispensables au maintien d’un système de santé solidaire

Les nouveaux traitements permettent et permettront de pro­longer la vie, d’éviter des effets indésirables, de guérir les per­sonnes. Ils sont porteurs d’espoirs pour les personnes malades et leurs proches, ils sont attendus avec impatience. Mais tous ces traitements ne sont et ne seront efficaces que s’ils sont effectivement accessibles pour toutes les personnes en ayant besoin, de manière équitable, et donc en ne menaçant pas l’équilibre des systèmes de santé. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer et ses partenaires se mobilisent.

Liste des associations signataires

Action Santé Mondiale, AFM-Téléthon, Aides, Association française des hémophiles, Initiative Médicaments contre les Maladies Négligées – DNDi, France Assos Santé, Ligue contre le cancer, Médecins du Monde, Open Insulin France, Prescrire, UAEM, UFC-Que Choisir, Renaloo, Vaincre la Mucoviscidose.

Mots-clés
FacebookTwitterLinkedInPrint

D'autres actualités qui pourraient vous intéresser

Je soutiens La Ligue contre le cancer

Dons ponctuels
Dons mensuels
Montant libre
Mon don de 50€ revient à 17€ après déduction fiscale.
Je fais un don
Image
Socio esthétique

50€

Une séance de soin socio-esthétique

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez l’actualité de la Ligue.